Historique


 

 

 

Dans une région du Condroz située entre Andenne et Ciney, l’entité d’Ohey offre une succession de douces collines où se cachent de petits trésors blottis tantôt près d’une chapelle ou d’une église, tantôt près d’un château ou d’une ferme fortifiée...

Fertile en vestiges gallo-romains, ce large plateau condruzien fut longtemps déchiré au Moyen Age entre comté de Namur et principauté de Liège et lors d’une tranche de décennie particulièrement célèbre et cruelle, celle de la Guerre de la Vache qui s’étendit même du Condroz en Hesbaye (1273-1277) au départ d’Andenne, l’illustre voisine, et du petit village de Goesnes.

L’origine du nom Ohey s’explique en le divisant en deux parties :

  • « O» pour alta loca, qui signifie Hauts lieux.
  • « Hey » (ou Heis, Heyde) qui, dans la langue germanique,signifie bois ou taillis.

Ohey, c’est le haut lieu couvert de bois et de taillis.